Waliy = Mahram ?

image_pdfimage_print

Question : Le waliy sera-t-il nécessairement un mahram pour la femme dont il est le tuteur ?

Réponse : Avant même de répondre à cette question, il est indispensable de clarifier le sens du terme mahram; dans le droit musulman, ce mot désigne toutes les hommes majeurs avec qui la femme n’a pas le droit de se marier, tels que le père, le frère, l’oncle, le neveu etc… Selon la jurisprudence hanafite, pour qu’un homme soit considéré comme étant un mahram, il n’est pas nécessaire qu’il soit de la même religion que la femme. Donc, le père ou le frère d’une musulmane seront toujours des « Mahârim » pour celle-ci, même s’il ne sont pas musulmans.

En considérant ce qui a été mentionné jusqu’à présent, il apparaît clairement que les critères permettant de déterminer le mahram ou le waliy d’une femme en Islam ne sont pas les mêmes, ce qui fait que ce dernier ne sera pas nécessairement un mahram, comme c’est le cas dans les deux exemple suivants:

  • Pour qu’un homme soit considéré comme waliy, il y a de nombreuses conditions à remplir (voir l’article suivant :http://musulmane.com/le-waliy-en-question/ ), alors que pour qu’il soit considéré comme mahram, ce n’est pas le cas. Ainsi, un père non musulman sera toujours un mahram(selon l’école hanafite), mais ne sera pas son waliy pour sa fille musulmane
  • Le waliy peut dans certains cas être le cousin de la femme (voir à ce sujet l’article : Qui peut devenir « Waliy » ?) Dans une situation exceptionnelle, il pourra même s’agir du responsable de la communauté musulmane ou de n’importe quel musulman (suivant l’école mâlékite)… Dans ces trois cas de figure, l’homme n’est pas un mahram pour la femme qu’il représente.

Wa Allâhou A’lam !

Et Dieu est Plus Savant !