Se teindre les cheveux en noir ?

image_pdfimage_print

Question : La femme musulmane a-t-elle le droit de se teindre les cheveux en noir ?

Réponse: Il y a quelques divergences entre les oulémas sur la possibilité ou non de teindre ses cheveux blancs en noir *:

  • La majorité des oulémas condamnent cela plus ou moins sévèrement: An Nawawi (rahimahoullâh) soutient que cet acte est makroûh tahrîmî (prequ’interdit), même s’il reconnaît que certains savants considèrent que celui-ci est makroûh tanzîhi (légèrement déconseillé). Cet avis repose sur plusieurs Hadiths dans lesquels le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) exhorte à éviter la couleur noire comme teinture pour les cheveux.
  • Quelques oulémas, se basant sur la pratique rapportée de certains de nos pieux prédécesseurs –parmi lesquels sa’d ibn abi waqqâs (radhia Allâhou anhou), ouqbah ibn âmir (radhia Allâhou anhou), al hassan et al houssain (radhia Allâhou anhoum), djarîr ibn abdillâh (radhia Allâhou anhou), sont d’avis qu’il est tout à fait permis de se teindre les cheveux blancs en noir.
  • D’autres oulémas encore autorisent la teinture noire que dans certains cas précis:

    – Certains juristes (fouqahâ) ont ainsi permis cela aux soldats musulmans uniquement.
    – Selon Az Zouhri (rahimahoullâh), il est autorisé aux personnes qui, tout en étant encore jeunes, ont les cheveux qui blanchissent d’utiliser la teinture noire.
    – Al Halîmi (rahimahoullâh), lui, pense qu’il est licite à la femme uniquement (et non à l’homme) de se teindre les cheveux en noir.
    – Pour Ibn oul Qayyim (rahimahoullâh), la teinture noire est prohibée dans le cas où elle constitue un facteur de tromperie concernant l’âge véritable d’une personne. Et si son usage n’implique aucune tromperie ni dissimulation, il reste permis.
    – D’après Ishâq ibn râhwaïh (rahimahoullâh), il est autorisé à la femme mariée de se teindre les cheveux en noir afin de s’embellir pour son époux. On rapporte au sujet de l’Imâm Abou Youssouf (rahimahoullâh) (le qâdhi hanafite) qu’il autorisait l’usage de la teinture noire pour la femme mariée qui est encore jeune.

Après avoir passé en revue les différents avis exprimés sur la question, Cheikh Khâlid Sayfoullâh (illustre savant contemporain de l’Inde) affirme que les Hadiths condamnant la teinture noire étant explicites, il est difficile de considérer que son usage ne pose pas de problème et qu’il est tout à fait licite d’y avoir recours dans les différents cas cités… Il partage donc l’avis majoritaire cité plus haut, tout en admettant que l’opinion des juristes qui permettent la teinture noire pour les soldats est aussi acceptable.

Reste maintenant la question de savoir comment comprendre que, malgré ces condamnations rapportées du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), certains illustres Compagnons (radhia Allâhou anhoum) aient quand même fait usage de teinture noire…

Selon Cheikh Khâlid Sayfoullâh, si l’authenticité de ces rapports est établie, cela peut s’expliquer par le fait que ces Compagnons (radhia Allâhou anhoum) intégraient souvent les campagnes armées et étaient donc des soldats.

(Réf: « Al Moufassal » – Volume 3 / Pages 356 à 358 , « Al Halâl wal Harâm » – Pages 89 à 91)

Wa Allâhou A’lam !


* c’est-à-dire de la même couleur qu’ils avaient avant de blanchir.